Site créé par Le Coin Du Citoyen / Tous droits réservés. © 2021

Actualités et Analyses

Retrouvez les dernières actualités en France, mais aussi dans le monde.

Le Coin Du Citoyen vous résume l'actualités en quelques lignes. L’association vous demande votre avis dans l'onglet forum.

L'association analyse, décode différents sujets en proposant des idées et en écoutant vos propositions dans la section forum.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 Actualités Analyses Eléctions L'association

rapport du giec sur le réchauffement climatique

08/10/2018

rapport du giec sur le réchauffement climatique

Ce lundi 08 octobre 2018, Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)  publie  qui a le mérite de mettre les gouvernements face à leurs responsabilités.

Le rapport nécessité une action urgente pour réussir à limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C

 

Approuvé par 195 Etats, ce rapport représente l’analyse scientifique la plus aboutie d’un avenir climatique à 1,5°C et 2°C de hausse de la température moyenne mondiale, destinée à guider les décisions des gouvernements dans la transition écologique à mener dans tous les domaines (énergie transports, agriculture, etc.) dans les années à venir. Le rapport révèle qu’il est encore possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, et que c'est maintenant que tout se joue !

 

L’organisation WWF nous informe que l’  « Elevation du niveau de la mer, désertification, perte d'habitats naturels et d'espèces, diminution de la calotte glaciaire... C'est ce qui nous attend dans un monde à 2°C. »

 

Le nombre de réfugiés climatiques augmentera, ainsi que le niveau de la mer, les épisodes de canicule, destruction des coraux... si les gouvernements ne font rien pour réduire leur empreinte.

 Afin de réduire notre impacte sur la planète, les gouvernements doivent immédiatement faire de la transition écologique un point primordial !

 

 

Nous vous invitons à débattre de ce sujet, proposer vos idées dans le forum "L'écologie"

 

Sources :

Agence France Presse

https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/rapport-giec?gclid=Cj0KCQjwgOzdBRDlARIsAJ6_HNmBaNQgYzJE3X9qkUL05m9E1bo7fIp6z6kcUHsgiCQprmHCURyxeR0aAmLnEALw_wcB

https://www.lemonde.fr/climat/live/2018/10/08/est-il-encore-possible-de-limiter-le-rechauffement-climatique-posez-vos-questions_5366253_1652612.html

La démission de Nicolas HULOT

29/08/2018

La démission de Nicolas HULOT

Ce mardi 28/08/2018 au micro de France Inter M.Nicolas HULOT encore ministre de la transition écologique et solidaire, annonce en direct sa démission du gouvernement. M.HULOT , n'a averti personne de son équipe, du gouvernement et ni le président de la république. Le gouvernement regrette un manque de "courtoisie". 

 

Nicolas Hulot a cependant dit son profond respect et son « amitié »pour M. Macron.

« J’espère qu’il tirera les leçons [de ma démission]. J’espère que ce geste sera utile, pour que chacun se pose la question de sa responsabilité. »

Interrogé sur ses motivations, Nicolas Hulot a dit qu’il avait le sentiment que l’écologie n’était pas la priorité de ce gouvernement, alors que « ce sujet conditionne tous les autres ». Et d’ajouter :

« On s’évertue à entretenir un modèle économique cause de tous ces désordres climatiques. (…) Nous faisons des petits pas, et la France en fait beaucoup plus que d’autres pays, mais est-ce que les petits pas suffisent… la réponse, elle est non. »

Il avait également dû endosser le report de l’objectif consistant à ramener la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % en 2025, ou l'entrée en vigueur provisoire de l'accord de libre-échange entre l'UE-Canada (CETA). La possibilité de sa démission avait donc été sous-entendue à de nombreuses reprises.

 

Dernièrement, Nicolas Hulot a particulièrement peu apprécié la présence de Thierry Coste, lobbyiste pro-chasse proche de M. Macron, lors de réunion à l'Elysée, sur la réforme de ce loisir, lundi 27 août au soir. L’ancien ministre a déclaré lui « avoir clairement signifié qu’il n’avait pas sa place » aux côtés du président de la République et du premier ministre lors de cette réunion.

 

La démission de Nicolas HULOT vient encore ébranler le gouvernement français actuelle et encore plus le président de la république.

 

Nous vous invitons à réagir dans les forums dans les espaces "l'écologie en France" et "La république"

 

Photo : MARION POUSSIER pour le journal le monde 

 

Sources :

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/08/28/nicolas-hulot-annonce-qu-il-quitte-le-gouvernement_5346903_823448.html

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/08/29/la-demission-de-nicolas-hulot-chronique-d-un-renoncement-annonce_5347280_823448.html

Les mesures d'Edouard Philippe pour le budget

27/08/2018

Les mesures d'Edouard Philippe pour le budget

Le premier ministre, Edouard Philippe a donné une interview ce week-end dans le JDD où il dévoile ces mesures pour le budget.

Edouard Philippe assume "une politique de transformation et de maîtrise des dépenses qui privilégie, je le redis, la rémunération de l’activité et qui rompt avec l’augmentation indifférenciée des allocations. C’est par le retour à l’activité et une meilleure rémunération du travail que notre pays sera plus prospère."

 

1) La hausse des pensions de retraite ne sera plus indexée sur l'inflation

L’aide personnalisée au logement (APL), des allocations familiales et des pensions de retraite vont progresser de 0,3 % par an en 2019 et en 2020, soit a priori beaucoup moins que l'inflation (1,6% en 2018, selon les dernières prévisions de l'Insee), soit une perte de 1.3% pour les bénéficiaires des APL et des retraités.

En revanche, le RSA la prime d’activité, le minimum vieillesse, l’allocation pour les adultes handicapés seront augmentées conformément à la loi.

 

2) La désocialisation des heures supplémentaires dès 2019

Edouard Philippe annonce que le gouvernement compte supprimer dès le 1er septembre 2019 les cotisations salariales sur les heures supplémentaires, dans le privé comme dans le public. Cette mesure représentera en moyenne plus de 200 euros supplémentaires par an", calcule Edouard Philippe

 

3) 4.500 postes de fonctionnaires supprimés en 2019

Après 1.600 postes cette année, Edouard Philippe annonce que le gouvernement prévoit 4.500 suppressions de poste en 2019. Bien loin des 50.000 annoncées sur le quinquennat par Emmanuel Macron. Selon le premier ministre," en 2020 le chiffre sera supérieur à 10.000". "Mais il y aura par ailleurs des recrutements, assure Edouard Philippe. Plus 2.000 agents supplémentaires dans la police, la gendarmerie et à la DGSI, 1.300 à la justice – parce qu’il s’agit de priorités."

 

4) La poursuite de la réduction des contrats aidés

Le Premier ministre confirme que le gouvernement va continuer à réduire le nombre de contrats aidés

 

 

5) Les entreprises n'auront finalement pas à prendre en charge une partie des indemnités versées en cas d'arrêt maladie

L'idée était proposée par la ministre de la santé, de faire prendre en charge une partie des indemnités versées en cas d'arrêt maladie. La ministre du travail est contre cette mesure. Chacun des deux ministères a envoyé une lettre au 1er ministre afin de leur faire part de leurs commentaires.

Au final, selon les informations des Echos, le gouvernement souhaitait que les entreprises prennent en charge quatre jours d'indemnités journalières pour les arrêts de travail de moins de huit jours.  Pour le premier ministre, "il faut trouver une solution pour contenir ces dépenses" "Chaque année, un peu plus de 10 milliards d’euros sont consacrés à l’indemnisation des salariés arrêtés, et ce volume progresse de plus de 4 % par an" 

 

Nous vous invitions à débattre, à nous donner votre avis, vos idées de ces mesures dans les différents Forums (économie, retraites, aides sociales)

 

Sources : 

https://www.sudouest.fr/2018/08/26/croissance-revue-a-la-baisse-prestations-sociales-touchees-les-annonces-d-edouard-philippe-5336743-710.php

https://www.lejdd.fr/politique/exclu-jdd-edouard-philippe-devoile-deux-mesures-chocs-pour-la-rentree-3740225

https://www.france24.com/fr/20180827-budget-2019-edouard-philippe-croissance-economies-prestations-sociales-retraites-apl

 

Photo : LUDOVIC MARIN AFP

Bateau Aquarius, où vont accoster les migrants ?

26/08/2018

Bateau Aquarius, où vont accoster les migrants ?

Le bateau Aquarius vient de secourir 141 migrants qui tente de traverser la Méditerranée afin de trouver refuge en Europe. Mais le gouvernement Italien ne souhaite pas les accueillir dans son pays.

Le navire humanitaire Aquarius est arrivé mercredi 15 août à Malte, où il a été finalement autorisé à accoster après avoir erré plusieurs jours en Méditerranée avec 141 migrants épuisés à son bord

Comme évoqué il y a quelques jours, le président Français E.MACRON, souhaite trouver une solution européenne à ce problème.

Selon le Premier ministre maltais, "toutes les 141 personnes à bord seront réparties entre la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne".

L'Elysée a annoncé que la France allait accueillir 60 rescapés sur les 255 secourus en mer et débarqués à Malte, dont 141 secourus par l’Aquarius et 114 par un autre bateau arrivé lundi soir.

Et vous, qu’auriez-vous fait concernant l’accueil de ces migrants ? Etes-vous pour ou contre l’accueil ? Ou au contraire avez-vous d’autres solutions ?

Nous vous invitions à débattre, échanger vos idées dans le forum « L’immigration »

Sources :

https://www.leprogres.fr/france-monde/2018/08/14/migrants-l-aquarius-toujours-en-attente-d-un-port-sur

https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/08/15/l-aquarius-arrive-a-malte-pour-debarquer-141-migrants-secourus-en-mer_5342745_3214.html

 

Photo : AFP.