Site créé par Le Coin Du Citoyen / Tous droits réservés. © 2022

Actualités et Analyses

Retrouvez les dernières actualités en France, mais aussi dans le monde.

Le Coin Du Citoyen vous résume l'actualités en quelques lignes. L’association vous demande votre avis dans l'onglet forum.

L'association analyse, décode différents sujets en proposant des idées et en écoutant vos propositions dans la section forum.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Actualités

Fieres et Fiers

21/06/2022

Fieres et Fiers

Fiertés et amour : naissance et évolution d’un combat pour la liberté d’être soi-même


L’été se dessine peu à peu entre les averses. Les oiseaux chantent. Les moustiques font leur grand retour annuel. Le tube de crème solaire reste toujours à portée de main. Bientôt, on va dire à papy et mamie d’aller passer du temps dans les magasins frais. Bref, quoi de mieux que de fêter l’amour en juin ! Ce mois-ci, Le Coin du Citoyen vous invite à être fiers et fières de qui vous êtes. 
Dans cet article, on vous propose de retracer en quelques lignes la Grande Histoire de la Pride. 


•    La naissance d’une question de société 
Commençons par le commencement si vous le voulez bien. XIXème siècle, grand siècle du romantisme et des révolutions, un auteur allemand invente le terme “homosexualité”. Auparavant, on parle de relation entre personnes de même sexe et surtout entre deux hommes. Comme souvent dans notre Histoire, les femmes sont niées. Rapidement, le terme prend de bien tristes définitions : “perversion sexuelle”, “maladie mentale” et même “fléau social” dans le Droit français en 1960. 
Très tôt, on essaie de se battre pour un amour plus libre. Oscar Wilde, écrivain britannique sulfureux, est condamné à deux ans de travaux forcés en 1885 pour un ouvrage qui raconte son histoire d’amour avec un homme. Il ne faudrait pas choquer ces messieurs-dames... 


•    L’homosexualité en France après la guerre
André Gide est lui aussi condamné pour son livre Corydon de 1954. La Justice l’accuse de prosélytisme. André Baudry et son Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire et le Groupe de Libération Homosexuelle se battent tout au long des années 1960 pour contredire l’OMS. De fait, en 1968, l’homosexualité entre dans la case des maladies mentales pour la classe médicale internationale. 


•    De la Pride de New York à la première mobilisation homosexuelle en France 
Mais c’est outre-Atlantique où le combat est pleinement lancé. Le 28 juin 1969, une énième rafle de police est lancée contre le bar gay de Stonewall Inn à New York. Cette fois les clients se rebellent. Des heurts éclatent et se poursuivent toute la semaine qui suit dans le quartier de Greenwich Village. Un an plus tard, dans ce même quartier, des milliers de membres de la communauté LGBTQ+ newyorkaise défilent dans les rues pour ce qui sera considéré plus tard comme la première Pride. Les manifestant(e)s ont peur. Ils et elles sont moqué(e)s. Mais le cortège poursuit son chemin sans encombre. 
Déjà à cette époque, on se bat pour l’égalité des droits, le droit de disposer de son corps, le droit à l’éducation, à la Justice Sociale. On se bat aussi contre le racisme. On veut montrer au monde que l’on est fiers et fières de qui on est. 
La télévision française reste perplexe. Un journaliste parle d’une manifestation qui “aurait fait scandale ailleurs”. On évoque les revendications : droit au logement, droit au travail, droit à la politique. Le combat était pleinement lancé et les “Gay and Lesbians Day Parade” se rependront partout en Amérique puis dans le monde.                      
En 1972, le concept s’exporte à Münster en Allemagne. En 1977, la première marche homosexuelle indépendante en France défile à Paris et réunit plusieurs centaines de personnes. Les collectifs lesbiens prennent la tête du cortège. La même année, Harvey Milk est le premier conseiller municipal élu et ouvertement homosexuel aux Etats Unis. Dans sa ville de San Francisco, il se bat pour que toutes les personnes LGBTQ+ puissent “sortir de l’ombre” comme lui et vivre leur vie paisiblement sans répression sociale ou politique. Les mouvements homosexuels et féministes se confondent peu à peu.

 
•    Une visibilité accrue 
De plus en plus de reportages télévisés donnent de la visibilité aux LGBT+ en France. Ils fournissent un tableau assez sombre de la vie des homosexuel(le)s dans l’hexagone. Ils et elles sont souvent rejeté(e)s ou obligé(e)s de se cacher. On se marie aussi pour faire taire le contrôle social. Violence physique comme symbolique sont dénoncées. Au début, on parle surtout des hommes homosexuels.
Des améliorations sont aussi à noter. Elles sont concentrées dans les grandes villes. Les jeunes homosexuel(le)s sortent du silence et de l’isolement mais essentiellement à Paris. Dans la capitale, on parle même de “Drame de la Province”. Dans les milieux artistiques et médiatiques parisiens, les langues se délient vraiment et on commence même à oser se montrer en public. Ça ne plaît pas à tout le monde. On dénonce des “vrais fous”, des quartiers “pourris” par l’arrivée de couples gays. La chaîne YouTube de l’Institut National de l’Audiovisuel spécialisée dans les questions de société compile les reportages qui portent sur le sujet. 
Dans les années 1980, on tente de définir vraiment l’homosexualité ou la bisexualité en France. On lutte contre les clichés de La cage aux folles ou bien on ose l’auto-dérision à l’excès. On essaie de se comprendre. On essaie de détacher de son étiquette d’”homosexuel(le)”. 
Le combat se poursuit. Jean Cocteau le dit : “je n’accepte pas d’être toléré”. Les LGBTQ+ ne veulent plus de l’empathie de l’opinion publique ou des brimades des prêtres et des médecins. Robert Badinter, ministre socialiste de la Justice, œuvre pour la dépénalisation totale de l’homosexualité en France. On peut désormais s’aimer avant 21 ans. Mais, à côté de ça, on continue de se cacher pour conserver son emploi, son logement, sa famille. 


•    De plus belles années 
Les choses avancent lentement en France. La lutte contre le Sida donne plus de visibilité à la communauté LGBTQ+, durement touchée par l’épidémie. Le terme “homophobie” entre dans le dictionnaire et le langage courant dans les années 1990. L'homosexualité est retirée de la liste des maladies mentales de l’OMS. En 1997, l’Euro-pride se tient à Paris. À cette occasion, des centaines de milliers d’européen(ne)s de tous horizons se réunissent dans la capitale pour dire qu’ils et elles sont fier(ière)s d’être qui ils et elles sont. Des politiciens de gauche et du centre affichent leur optimisme. On parle dès lors d’adoption pour les couples de même genre, de droits de succession et de mauvaises conditions en maison de retraites. Avant l’entrée en dans le XXIème siècle, l’Assemblée nationale vote le Pacte civil de solidarité. Dès 1999, les couples homosexuels sont donc désormais reconnus aux yeux de l’Etat. 
Dès le début des années 2000, la Pride se politise un peu plus. Les élu(e)s défilent aux côtés d’une Marche qui prend de plus en plus d’ampleur en France et dans le monde. En 2001, Bertrand Delanoë est élu maire de Paris. L’ancien porte-parole du PS avait fait son coming-out à la fin des années 1990. De plus en plus à la Pride, on parle mariage et adoption. François Hollande, premier secrétaire du PS soutient tandis que la droite émet plus de réserves. 
Dans les années 2010, les Prides gagnent encore en popularité. Elle s’impose réellement comme un symbole du combat pour les revendications LGBTQ+. Les médias lui accordent de plus en plus de visibilité. En 2013, après de longs mois d’attente mais aussi de protestation, le projet de loi du Christiane Taubira, garde des sceaux, sur Mariage Pour Tous est adopté. L’homophobie gagne du terrain devant la férocité des débats avant de retomber les années suivantes. 


•    Et aujourd’hui ? 
Aujourd’hui, la Pride, c’est toujours un symbole. Tous les ans, elle donne de la visibilité à cette communauté LGBTQ+. Il s’agit de se battre encore et encore pour l’égalité des droits et contre les préjugés qui salissent nos débats. 
Le Rapport 2021 sur les LGBTphobies d’SOS Homophobie compile 1815 témoignages de violence.  Voisinage, famille, école, travail, réseaux sociaux sont toujours, en 2021, des lieux de souffrance et de moqueries pour un certain nombre de français(e)s. Alors, le Coin du Citoyen soutient chaque mesure qui permettra de lutter contre ce vrai “fléau social” qu’est l’homophobie. L'interdiction des thérapies de conversion et la PMA pour toutes sont des revendications qui entrent dans notre projet de société juste. 
Ailleurs, les autorités Tchétchènes massacrent la communauté LGBTQ+. L’homosexualité est passible de la peine de mort dans 12 pays quand d’autres Etats prévoient une peine de prison. En Europe, la Hongrie et la Pologne dérivent doucement vers une homophobie d’Etat. 
Parce que la liberté est universelle, protégeons nos sociétés de cet obscurantisme qui progresse dans nos frontières européennes. Le combat n’est pas terminé. Dès lors, nous avons besoin de vos idées ! Échangez sur nos forums : que faire pour mieux protéger les LGBTQ+ en France ? Comment donner plus de visibilité à cette communauté ? Pourquoi l’homophobie est un danger pour nos sociétés ? La lutte contre les LGBTQphobies doit-elle être un enjeu majeur de la politique en France et en Europe ? Quelles sanctions adopter contre les gouvernements élus et non élus qui discriminent ouvertement les membres de la communauté LGBTQ+ ? Pour protéger les populations locales, doit-on briser le principe de non-ingérence ?

 

 


Pour en apprendre davantage sur les origines de la Pride
•    https://lepetitjournal.com/new-york/comprendre-etats-unis/pride-month-ou-le-mois-des-fiertes-origine-histoire-et-celebrations-americaines-306592
•    https://www.franceculture.fr/histoire/les-emeutes-de-stonewall-aux-origines-de-la-gay-pride
•    https://www.ligneazur.org/ressources/histoire/
•    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89meutes_de_Stonewall
•    https://www.stylight.fr/Magazine/Fashion/Pride-Quest-Ce-Que-Le-Mois-Des-Fiertes/


Pour en connaître davantage sur l’évolution de la situation des LGBTQ+ au cours des XXème et XXIème siècles : 
•    La chaîne YouTube de L’INA Société : Gay Pride, histoire et revendications | Archive INA
•    Être lesbienne en 1982 | Archive INA
•    Une Vidéo de Brut sur 7 dates fondatrices de la cause LGBTQ+ dans le monde : https://www.youtube.com/watch?v=_2cn8bucQuc
•    https://www.liberation.fr/checknews/2018/06/18/l-homosexualite-a-t-elle-ete-depenalisee-en-1791-ou-en-1982_1660079/
•    Portrait d’un grand défenseur de la cause : Harvey Milk
•    Informations diverses sur le PACS : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_civil_de_solidarit%C3%A9
Pour un tableau actuel de la situation des LGBTQ+ en France et dans le monde      
•    https://www.sos-homophobie.org/informer/rapport-annuel-lgbtiphobies#RAPPORTLGBTIPHOBIES
•    https://tetu.com/2021/06/25/the-pride-race-course-mario-kart-fiertes-urgence-homophobie/
•    What Russians think about LGBT?https://www.urgencehomophobie.com/
•    https://www.france24.com/fr/20200707-carte-cause-homosexuelle-progresse-lentement-dans-le-monde

L'éléction présidentielle 2022

26/03/2022

L'éléction présidentielle 2022

Présentation de l'élection présidentielle Française 

 

Les pouvoirs du président de la République 

Les pouvoirs du président de la République sont définis par la Constitution du 4 octobre 1958. Ce texte fondateur de la Ve République a considérablement renforcé les pouvoirs du chef de l'État par rapport aux Républiques précédentes, plus favorables au Parlement.

 

Pour en savoir plus : https://www.vie-publique.fr/eclairage/21914-levolution-des-pouvoirs-du-president-de-la-republique-depuis-1958

 

Qui sont les candidats ?

 

 

Nathalie Arthaud
52 ans, Lutte ouvrière (LO)


Qui est-elle ?

Professeure d'économie et de gestion en région parisienne, Nathalie Arthaud milite dans le parti trotskyste Lutte ouvrière depuis ses 18 ans.

Porte-parole d'Arlette Laguiller lors de la campagne présidentielle de 2007, elle lui succède en se présentant à deux reprises à l'élection suprême, en 2012 et 2017, où elle obtient 0,56 % puis 0,64 % des voix.

Elle a également été conseillère municipale chargée de la jeunesse à Vaulx-en-Velin (Rhône) entre 2008 et 2014.

 

Le site officiel de sa campagne : https://www.nathalie-arthaud.info/

 

Philippe Poutou
55 ans, Nouveau parti anticapitaliste (NPA)


Qui est-il ?

Fils d'un postier et d'une mère au foyer, Philippe Poutou a longtemps travaillé comme ouvrier à l'usine Ford de Blanquefort (Gironde), où il a développé une activité syndicale à la CGT.

Licencié après la fermeture de l'usine, en 2019, il est désormais impliqué pleinement dans la vie politique, et tant que conseiller municipal et communautaire de Bordeaux.

 

Le site officiel de sa campagne : https://poutou2022.org/

 

Jean-Luc Mélenchon
70 ans, La France insoumise (LFI)


Qui est-il ?

Ancien sénateur et ministre socialiste, Jean-Luc Mélenchon a pris ses distances avec le Parti socialiste, qu'il jugeait trop à droite, en 2008. Il a fondé son propre mouvement, le Parti de gauche, en 2009, fondu dans La France insoumise en 2016.

Lors de ses deux précédentes candidatures à la présidentielle, il est arrivé en quatrième place du premier tour, avec 11,1 % des voix en 2012 puis 19,6 % en 2017. Depuis 2017, il préside le groupe parlementaire des « insoumis » à l'Assemblée nationale.

 

Le site officiel de sa campagne : https://melenchon2022.fr/

 

 

Fabien Roussel
52 ans, Parti communiste français (PCF)


Qui est-il ?

Issu d'une famille communiste, Fabien Roussel a commencé sa carrière comme journaliste de télévision, avant de se tourner vers la politique. Elu pour la première fois en 2014 comme conseiller municipal, il devient député du Nord en 2017. L'année suivante, il prend la tête du Parti communiste français en défendant, contrairement à son prédécesseur, une ligne d'autonomie vis-à-vis de La France insoumise.

 

Le site officiel de sa campagne : https://www.fabienroussel2022.fr/

 

Anne Hidalgo
62 ans
Parti socialiste (PS)


Qui est-elle ?

Ancienne inspectrice du travail, fille d'immigrés espagnols, Anne Hidalgo a démarré sa carrière politique comme conseillère ministérielle sous Lionel Jospin (1997-2001), quelques années après avoir adhéré au Parti socialiste. Elue pour la première fois aux municipales de 2001 à Paris, elle est pendant treize ans la première adjointe de Bertrand Delanoë, avant de lui succéder comme maire en 2014.

 

Le site officiel de sa campagne : https://www.2022avechidalgo.fr/

 

 

Yannick Jadot
54 ans, Europe Ecologie-Les Verts (EELV)


Qui est-il ?

Yannick Jadot commence sa carrière comme militant associatif, notamment au sein de l'ONG écologiste Greenpeace. Adhérent des Verts depuis 1999, il s'engage pleinement en politique en 2008, et est élu député européen sous les couleurs d'Europe Ecologie l'année suivante.

En 2016, il remporte la primaire écologiste en vue de l'élection présidentielle, mais renonce finalement à sa candidature et soutient le socialiste Benoît Hamon.

 

Le site officiel de sa campagne : https://www.jadot2022.fr/

 

 

Emmanuel Macron
44 ans, La République en marche (LRM)


Qui est-il ?

Ancien conseiller puis ministre de François Hollande, Emmanuel Macron a été élu président en 2017 sur la promesse d'un renouvellement de la vie politique et d'un dépassement du clivage gauche-droite. Actuel président de la République Française.

 

Le site officiel de sa campagne : https://avecvous.fr/

 

 

Valérie Pécresse
54 ans, Les Républicains (LR)


Qui est-elle ?

Enarque et haut fonctionnaire, Valérie Pécresse démarre sa carrière politique comme conseillère de Jacques Chirac, en 1998. Elue députée UMP des Yvelines en 2002, elle occupe plusieurs fonctions ministérielles sous le mandat de Nicolas Sarkozy (2007-2012), avant de prendre la présidence de la région Ile-de-France en 2015.

Mal à l'aise avec la ligne trop à droite des Républicains sous la présidence de Laurent Wauquiez, elle quitte le parti pour lancer son propre mouvement, Libres !, en 2019.

La candidate à l’investiture LR pour l’élection présidentielle déclare, jeudi 14 octobre, qu’elle va réadhérer au parti. « Je vais adhérer à nouveau aux Républicains. C’est la conséquence logique du fait que j’ai accepté depuis le début de jouer collectif. C’est une question de cohérence », se justifie Mme Pécresse.

 

Le site officiel de sa campagne : https://valeriepecresse.fr/

 

 

Marine Le Pen
53 ans, Rassemblement national (RN)


Qui est-elle ?

Fille du cofondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen lui a succédé en 2011 à la tête du parti. Elle a entrepris une longue campagne visant à « dédiaboliser » la formation d'extrême droite, qu'elle a rebaptisée Rassemblement national en 2018.

Après avoir occupé divers mandats (députée européenne, conseillère municipale), elle est aujourd'hui députée du Pas-de-Calais et conseillère régionale des Hauts-de-France. Lors de sa première candidature à la présidentielle, en 2012, elle est arrivée troisième, avec 17,9 % des voix. Pour son deuxième essai, en 2017, elle a obtenu 21,3 % des suffrages, avant de s'incliner face à Emmanuel Macron au second tour.

 

Le site officiel de sa campagne :  https://mlafrance.fr/

 

 

Nicolas Dupont-Aignan
61 ans, Debout la France (DLF)


Qui est-il ?

Haut fonctionnaire, Nicolas Dupont-Aignan a longtemps évolué au sein de la droite classique (RPR/UMP), avant de fonder en 2007 son propre mouvement, Debout la République (rebaptisé ensuite Debout la France). Se revendiquant du « gaullisme », il défend une ligne souverainiste et eurosceptique. Son fief se situe dans l'Essonne, où il a été maire de Yerres, puis député.

En 2017, il en récolte 4,7 %, puis appelle alors à voter pour Marine Le Pen au second tour, en échange du poste de premier ministre en cas de victoire de cette dernière. Depuis, il a rompu son alliance avec le Rassemblement national.

 

Le site officiel de sa campagne : https://2022nda.fr/

 

Eric Zemmour
63 ans, Reconquête!


Qui est-il ?

Journaliste et essayiste, Eric Zemmour a bâti sa notoriété en participant à des émissions de télévision et de radio de grande écoute (« On n'est pas couché », « Ça se dispute », « Face à l'info »). Habitué de la polémique, il multiplie depuis plusieurs années les prises de position radicales, notamment sur l'islam, qui lui ont valu plusieurs condamnations judiciaires.

Il ne s'est, à ce jour, jamais engagé dans un combat électoral.

 

Le site officiel de sa campagne : https://www.zemmour2022.fr/

 

Jean Lassalle
66 ans, Résistons


Qui est-il ?

Fils de berger, formé comme technicien agricole, Jean Lassalle s'est investi très tôt en politique, en devenant à 21 ans maire de son village natal, Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques). Après une longue carrière d'élu local, il est devenu député en 2002. Il s'est fait autant remarquer pour ses interventions iconoclastes à l'Assemblée nationale que par ses méthodes politiques inhabituelles – une grève de la faim pour protester contre la délocalisation d'une usine en 2006, puis une grande marche de 6 000 kilomètres pour aller « à la rencontre des Français » en 2013.

Longtemps proche du centriste François Bayrou, il s'est émancipé du MoDem en créant en 2016 son propre parti, Résistons. Candidat une première fois à l'élection présidentielle en 2017, il a fini à la septième place, avec 1,21 % des voix.

 

Le site officiel de sa campagne :  https://jl2022.fr/

 

 

 

Présentation des programmes des candidats

 

Pour en savoir plus sur chaque candidat, nous vous proposons des décodeurs , qui vous présenteront les positions de chaque candidat sur différents points :

 

 

 

En format "article" et "décodeurs" sur le site du journal Le Monde : 

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/02/16/election-presidentielle-2022-comparez-les-programmes-des-principaux-candidats_6113964_4355770.html

 

 

 

 

 

 

 

Le Youtubeur Hugo Décrypte interviewe tous les candidats à l'élection présidentielle dans un nouveau format : "L'interview face cachée". Tous les jeudis et dimanche à 19h.

 

https://www.youtube.com/c/HugoD%C3%A9crypte2/playlists

 

 

 

 

 

 

 

 

L'application "Elyzé" vous permet de découvrir de façon ludique les propositions des candidats à l'élection présidentielle, sous forme de carte en swipant. Après avoir répondu à différentes questions, un classement de vos candidats vous serez proposé en fonctions de vos réponses

 

App store : https://apps.apple.com/fr/app/elyze-pr%C3%A9sidentielle-2022/id1598620925

Play store : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.lesengages.elyze&hl=fr&gl=US

 

           © Radio France / Victor Vasseur

 

 

 

 

Sources :

https://presidentielle2022.conseil-constitutionnel.fr/

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045309532

https://www.vie-publique.fr/eclairage/21914-levolution-des-pouvoirs-du-president-de-la-republique-depuis-1958

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/06/02/presidentielle-2022-qui-sont-les-candidats-declares-et-pressentis_6082545_4355770.html

https://comparateur-programmes.lefigaro.fr/?candidats=melenchon&candidats=le-pen&candidats=arthaud&candidats=dupont-aignan&candidats=poutou&candidats=pecresse&candidats=jadot&candidats=zemmour

Collaboration avec Ma terrasse sans tabac

21/11/2021

Collaboration avec Ma terrasse sans tabac

Le 22 juillet 2021, le président de notre association a été interviewé sur Instagram par "Demain sera non fumeur" dans le cadre du projet "Ma terrasse sans tabac".

 

Présentation du projet :

Pourquoi des terrasses sans tabac ?

  • Offrir de nouveaux espaces sans tabac répond à de nombreuses préoccupations notamment sanitaires et environnementales
  • Réduire l’initiation au tabagisme, et notamment celle des jeunes
  • Renforcer la motivation des fumeurs et anciens fumeurs
  • Réduire la pollution de l’air
  • Lutter contre la pollution des sols et des eaux

 

 

Le saviez-vous ?

 

LOI, REGLEMENTATION :

  • Depuis 2008, fumer dans les lieux couverts et fermés des établissements dits de convivialité est strictement interdit.
  • Prévue par la loi Evin de 1991, l'interdiction de fumer dans les lieux clos et couverts à usage collectif a d'abord été concrétisée par un décret mais qui n’était
    pas à la hauteur de ses objectifs.
  • Un arrêté municipal doit être édicté par les maires pour rendre un espace extérieur sans tabac.

 

MON VERRE EN TERRASSE, C'EST AVEC DES GLACONS !

  • Les professionnels qui travaillent en terrasse près des personnes qui fument subissent des niveaux très élevés de fumée secondaire.  En 2016, une étude québecoise montrait que sur 16 220 serveurs non-fumeurs, 55 mourraient des conséquences d'une maladie due au tabagisme passif.
  • Les espaces extérieurs sans fumée peuvent également aider à prévenir les incendies et à réduire les déchets.

 

 

Pourquoi avoir rejoint le projet ?

L'association Le Coin Du Citoyen défend cette initiative qui visent à améliorer la vie et la santé des citoyennes et citoyens. Ce projet s'inscrit pleinement dans notre collectif mieux vivre. Notre association milite donc pour agrandir le nombre de terrasses sans tabac.

 

Ce initiative rejoint notre campagne de novembre "moi(s) sans tabac".

 

Nous rejoindre !

Si ce projet vous intéresse, alors rejoignez-nous ! Un membre du collectif mieux vivre prendra contact avec vous, afin de vous présenter plus en détail le projet, et comment vous pourrez nous aider à élargir le nombre de terrasses sans tabac.

 

Pour participer et soutenir l’association DNF dans sa démarche, les possibilités sont aussi multiples que diverses !
Pour les plus bavards d’entre nous, l’association tiendra des dépliants à disposition. Il suffira de les avoir sur vous à votre prochaine sortie pour engager la conversation avec votre restaurateur, cafetier ou hôtelier.


L’alternative à cette option est la prise de contact avec l’association DNF, par mail à
contact@materrassesanstabac.com ou par téléphone au 01 42 77 46 56. Communiquez-lui
seulement le nom et la ville de l’établissement que vous souhaiteriez voir rejoindre le dispositif

 

Facebook : www.facebook.com/terrassesanstabac
Instagram : www.instagram.com/materrassesanstabac
YouTube : www.youtube.com/channel/UCbnDl2lirm7UYdAvBOsDDrw

 

Source : 

https://www.materrassesanstabac.com/presentation/

 

Je veux arrêter de fumer : les bienfaits pour ma santé : Moi(s) sans tabac

31/10/2021

Je veux arrêter de fumer : les bienfaits pour ma santé : Moi(s) sans tabac

Mes raisons d’arrêter
•    Je me libère de ma dépendance : Lire l'article
•    Je protège mon entourage : Lire l'article
•    Je préserve ma santé : Lire l'article

 

Après avoir arrêté de fumer 
•    2 jours Quelques jours après votre dernière cigarette, vous commencez déjà à retrouver le goût et l’odorat.
•    4 semaines Quelques semaines après votre dernière cigarette, votre peau est plus belle et vous avez meilleure mine.
•    3 mois Quelques mois après votre dernière cigarette, vous respirez mieux, vous avez plus d’énergie.
•    1 an après votre dernière cigarette, vous avez moins de risque d’avoir une maladie du cœur.
•    10 ans après votre dernière cigarette, votre risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.

 

 

EN AVANT ! 

 

Mon Diagnostic 
Quel fumeur ou fumeuse êtes-vous ? Faites le point sur vos habitudes et votre motivation pour trouver votre méthode d’arrêt à vous !
•    Je fais le point sur ma dépendance physique : Lire l'article
•    Je fais le point sur ma motivation : Lire l'article
•    Je découvre mon profil de fumeur : Lire l'article
•    Je fais le point sur ma confiance : Lire l'article

 

Ma stratégie
Il existe autant de façons d’arrêter de fumer que de fumeurs ! Choisissez la vôtre ou testez-en plusieurs à la fois pour mettre toutes les chances de votre côté.
•    Je me prépare : Lire l'article
•    J'arrête seul ou accompagné ? : Lire l'article
•    Je choisis un traitement adapté : Lire l'article
•    Je choisis la vapoteuse : Lire l'article
•    Mes outils Tabac info service : Lire l'article
•    J’essaye une méthode alternative : Lire l'article

 

Je tiens bon
Depuis que vous avez arrêté de fumer, vous vous heurtez peut-être à des difficultés imprévues. Dans cette rubrique vous trouverez des conseils pour surmonter les problèmes les plus courants. Ces difficultés sont passagères, elles vont bientôt disparaître, courage !
•    Je fais face aux envies des premiers jours : Lire l'article
•    Je surmonte les difficultés du quotidien : Lire l'article
•    J’ai refumé quelques cigarettes : Lire l'article

 

On m’accompagne
Parler à un professionnel : 3989

Pour trouver un tabacologue :
https://www.tabac-info-service.fr/je-trouve-un-tabacologue

 

 

Source : 
https://www.tabac-info-service.fr