Site créé par Le Coin Du Citoyen / Tous droits réservés.

La pauvreté en france

10/25/2018

La pauvreté en france

Analyses et actualité comment réduire la pauvreté et résumé du plan pauvreté

 

 

Selon l'Insee, la France compte de 8,5 à 8,6 millions de personnes pauvres, soit environ 14 % de la population de 2010 à 20121 et 20 % des enfants.

 

INFORMATIONS SUR LA PAUVRETE EN FRANCE

Selon la définition de l'Insee, la pauvreté en France concerne tous les ménages dont le revenu est inférieur à une fraction donnée (50 ou 60 %) du revenu français médian . En 2014, le revenu médian d'un ménage constitué d'un seul individu est de 20 150 euros annuels, soit 1 679 euros par mois (donc le seuil est de : 846€ pour 50% et 1 015 pour 60%).

 

De nombreuses aides sont déjà présentes en France mais sont souvent peut connus et/ou peut utiliser. Comme évoquer ci-dessus, la pauvreté en France concerne de nombreux ménages malgré de nombreuses mesures prises.

 

 

Le président Emmanuel MACRON a annoncé en septembre 2018 des mesures pour réduire la pauvreté :

  • ·       Petits-déjeuners et repas cantine à 1 euro
  • ·       Petite enfance système de financement « bonus » pour les crèches qui accueilleraient davantage d'enfants de familles défavorisées ou en situation de handicap
  • ·       Un service public de l'insertion
  • ·       Extension de la CMU-C : Pour faciliter l'accès aux soins des plus vulnérables, l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) sera intégrée à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) 
  • ·       Obligation de formation : La période de formation obligatoire va être allongée jusqu'à 18 ans contre 16 ans actuellement
  • ·       Extension de la garantie jeunes : La « Garantie Jeunes », un dispositif d'accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans les plus éloignés de l'emploi va être étendue avec l'objectif de passer de 100.000 à 500.000 bénéficiaires d'ici à la fin du quinquennat.
  • ·       L'aide sociale à l'enfance (ASE) sera étendue jusqu'à 21 ans pour empêcher que des jeunes ne se retrouvent sans solution d'accompagnement à la sortie de l'ASE à 18 ans.
  • ·       Un « revenu universel d'activité » se substituera « au maquis » des prestations sociales, un système plus simple et plus lisible qui doit favoriser la lutte contre le non-recours.
  • ·       Contrats d'insertion par l'activité économique :125 millions d'euros seront consacrés au développement et à l'adaptation de l'offre d'hébergement et d'accompagnement vers le logement des familles et aux maraudes de protection de l'enfance dans les métropoles pour lutter contre la situation des enfants à la rue et la mendicité.


Selon vous, ces mesures sont'elle suffisantes, doit'on en ajouter, modifier ou supprimer ? Revoir les tranches des impôts et les aides ?
Nous vous invitons à débattre proposer vos idées dans le forum "la pauvreté en France" et par la suite nous pourrons établir un livret et proposer vos idées.

 

Sources

https://www.inegalites.fr/600-000-pauvres-de-plus-en-dix-ans#nb1

https://www.gouvernement.fr/action/les-aides-en-faveur-des-plus-modestes

SMIC, CSG, PRIME,... Le gouvernement précise les réformes Rejet du budget italien