Site créé par Le Coin Du Citoyen / Tous droits réservés.

Les mesures d'Edouard Philippe pour le budget

08/26/2018

Les mesures d'Edouard Philippe pour le budget

DĂ©couvrez et commentez les mesures d'Edouard Philippe.

Le premier ministre, Edouard Philippe a donné une interview ce week-end dans le JDD où il dévoile ces mesures pour le budget.

Edouard Philippe assume "une politique de transformation et de maĂ®trise des dĂ©penses qui privilĂ©gie, je le redis, la rĂ©munĂ©ration de l’activitĂ© et qui rompt avec l’augmentation indiffĂ©renciĂ©e des allocations. C’est par le retour Ă  l’activitĂ© et une meilleure rĂ©munĂ©ration du travail que notre pays sera plus prospère."

 

1) La hausse des pensions de retraite ne sera plus indexée sur l'inflation

L’aide personnalisĂ©e au logement (APL), des allocations familiales et des pensions de retraite vont progresser de 0,3 % par an en 2019 et en 2020, soit a priori beaucoup moins que l'inflation (1,6% en 2018, selon les dernières prĂ©visions de l'Insee), soit une perte de 1.3% pour les bĂ©nĂ©ficiaires des APL et des retraitĂ©s.

En revanche, le RSA la prime d’activité, le minimum vieillesse, l’allocation pour les adultes handicapés seront augmentées conformément à la loi.

 

2) La désocialisation des heures supplémentaires dès 2019

Edouard Philippe annonce que le gouvernement compte supprimer dès le 1er septembre 2019 les cotisations salariales sur les heures supplĂ©mentaires, dans le privĂ© comme dans le public. Cette mesure reprĂ©sentera en moyenne plus de 200 euros supplĂ©mentaires par an", calcule Edouard Philippe

 

3) 4.500 postes de fonctionnaires supprimés en 2019

Après 1.600 postes cette annĂ©e, Edouard Philippe annonce que le gouvernement prĂ©voit 4.500 suppressions de poste en 2019. Bien loin des 50.000 annoncĂ©es sur le quinquennat par Emmanuel Macron. Selon le premier ministre," en 2020 le chiffre sera supĂ©rieur Ă  10.000". "Mais il y aura par ailleurs des recrutements, assure Edouard Philippe. Plus 2.000 agents supplĂ©mentaires dans la police, la gendarmerie et Ă  la DGSI, 1.300 Ă  la justice – parce qu’il s’agit de prioritĂ©s."

 

4) La poursuite de la réduction des contrats aidés

Le Premier ministre confirme que le gouvernement va continuer à réduire le nombre de contrats aidés

 

 

5) Les entreprises n'auront finalement pas Ă  prendre en charge une partie des indemnitĂ©s versĂ©es en cas d'arrĂŞt maladie

L'idée était proposée par la ministre de la santé, de faire prendre en charge une partie des indemnités versées en cas d'arrêt maladie. La ministre du travail est contre cette mesure. Chacun des deux ministères a envoyé une lettre au 1er ministre afin de leur faire part de leurs commentaires.

Au final, selon les informations des Echos, le gouvernement souhaitait que les entreprises prennent en charge quatre jours d'indemnitĂ©s journalières pour les arrĂŞts de travail de moins de huit jours.  Pour le premier ministre, "il faut trouver une solution pour contenir ces dĂ©penses" "Chaque annĂ©e, un peu plus de 10 milliards d’euros sont consacrĂ©s Ă  l’indemnisation des salariĂ©s arrĂŞtĂ©s, et ce volume progresse de plus de 4 % par an" 

 

Nous vous invitions à débattre, à nous donner votre avis, vos idées de ces mesures dans les différents Forums (économie, retraites, aides sociales)

 

Sources : 

https://www.sudouest.fr/2018/08/26/croissance-revue-a-la-baisse-prestations-sociales-touchees-les-annonces-d-edouard-philippe-5336743-710.php

https://www.lejdd.fr/politique/exclu-jdd-edouard-philippe-devoile-deux-mesures-chocs-pour-la-rentree-3740225

https://www.france24.com/fr/20180827-budget-2019-edouard-philippe-croissance-economies-prestations-sociales-retraites-apl

 

Photo : LUDOVIC MARIN AFP

La démission de Nicolas HULOT Bateau Aquarius, où vont accoster les migrants ?